ADN partout… ADN nulle part… perplexité d’un généticien

Comme on peut s’en douter à la lecture du titre, ce texte est écrit sur le mode humoristique, je ne vois pas d’ailleurs de quelle autre façon pourrait être traité un pareil sujet même si, tout compte fait, ce qui en ressort n’est pas vraiment réjouissant. Comme dit la chanson de Jean Ferrat : « Faut-il pleurer, faut-il en rire ? … » . A chacun de juger. Lire la suite

Le maïs, le petit papillon et les méchants champignons – Fable italienne très édifiante

Dans l’article « OGM, fantasmes et réalités », j’avais évoqué la dangerosité alimentaire des mycotoxines dont certaines sont à la fois cancérogènes, neurotoxiques, et autres joyeusetés. C’est le moment d’y revenir à la lumière d’un énorme scandale sanitaire qui agite l’Italie et dont nous n’avons aucun écho en France. Le directeur d’une coopérative agricole  regroupant 16 producteurs a été emprisonné et une vingtaine d’autres personnes sont, à des degrés divers, poursuivies par la justice. Près de 300 carabiniers  sont mobilisés pour effectuer des dizaines de perquisitions. L’affaire est donc de taille et sous la pression publique, l’enquête est menée grand train et en profondeur, du moins on peut l’espérer. Lire la suite

Les multiples chemins de l’antiscience

« Le principal fléau de l’humanité n’est pas l’ignorance mais le refus de savoir« .

Simone de Beauvoir

Dans certains articles de ce blog concernant les biotechnologies, j’avais rapidement évoqué la position antiscience évidente de certains opposants aux OGM, notamment les plus radicaux. Je reviens plus largement ici sur l’hostilité à la connaissance scientifique, car elle est le fait de courants très divers, plus influents et plus actifs qu’on ne pourrait le croire. Lire la suite

OGM et dérives médiatiques : une apothéose !

Des additifs, à partir du 17 octobre 2012, se trouvent en fin de texte.

Depuis le jeudi 20 septembre, personne n’a pu échapper à l’incroyable ramdam médiatique qui a accompagné la publication d’une étude du laboratoire de Gilles-Eric Séralini, de l’université de Caen. Ce travail concerne un maïs OGM, qui se serait avéré très toxique chez les rats lors de tests à long terme ( deux ans ). Le Nouvel Observateur du 20 septembre a publié un dossier titré : « Oui, les OGM sont des poisons » et son contenu a été relayé par pratiquement tous les media, journaux et radio, sans aucune précaution et avec une surenchère de titres plus accrocheurs et plus passionnels les uns que les autres. Lire la suite

« OGM cachés » : des relents idéologiques alarmants

Le dernière trouvaille des « faucheurs volontaires » d’OGM, qu’ils dénomment  « OGM cachés » ou « OGM clandestins », est tout simplement effarante pour tout généticien, surtout spécialisé, comme c’est mon cas, dans l’étude des mécanismes de variabilité génétique. Devant un tel délire, se taire ne serait pas honnête, d’autant plus que l’idéologie sous-jacente est loin d’être neutre, à plusieurs titres.

Concrètement, de quoi s’agit-il ? Plusieurs arrachages ont été commis, notamment en juillet 2010 et juillet 2011, en Indre et Loire et à Feyzin dans le Rhône. Ils visaient deux variétés de tournesol.  Lire la suite

Les activistes de l’antiscience

L’article de ce blog « OGM : fantasmes et réalités », écrit pour l’essentiel en 2008, manifeste des inquiétudes, largement partagées dans la communauté scientifique, toutes disciplines confondues, sur la montée en puissance des courants antiscience. L’arrachage, à deux reprises, de vignes faisant l’objet d’expérimentations au centre de Colmar de l’Institut National de Recherche Agronomique ( INRA ), un organisme public, confirme malheureusement le bien fondé de ces craintes.

Mon propos ici est de faire ressortir ce qui me parait être la véritable signification idéologique de cette affaire, dans un contexte où se manifeste une inquiétante dérive du courant anti-OGM le plus extrémiste. Nous y reviendrons d’ailleurs dans un autre article, sur les soi-disant « OGM cachés ». Lire la suite

OGM : fantasmes et réalités

Texte publié en  2008 sur le blog « Sous les toits » et sur Agoravox.
Révisé régulièrement depuis 2014, principalement sur les aspects socio-économiques.

Depuis les années 90, une controverse aussi vive que confuse rend incompréhensible la question des OGM pour le grand public. Ce qui n’était au départ qu’un simple débat a pris des allures de violente polémique, sur un fond de désinformation abyssale. On en est maintenant à un mélange de passionnel et de manipulation politique et mercantile. Plus grave : on  assiste même à des dérives antiscience violentes, fortement connotées d’obscurantisme, qui sont traitées dans d’autres articles de ce blog.
Si l’on veut tenter de replacer le débat dans un cadre rationnel, à l’intention de ceux qui souhaitent sincèrement s’informer, il faut commencer par dissocier deux aspects très différents de la question, l’un relevant du domaine scientifique, l’autre de questionnements socio-économiques et éthiques.
1) L’aspect scientifique comporte lui-même deux volets. L’un relève directement de la génétique : les OGM représentent-ils quelque chose de radicalement nouveau dans le monde vivant ? L’autre concerne leurs risques et avantages éventuels.
2) L’aspect socio-économique porte sur le problème des brevets sur le vivant, dont nous verrons qu’il concerne tout autant, sinon plus, la médecine que l’agronomie.
Ces deux aspects, scientifique et socio-économique, sont constamment amalgamés dans le débat public, parfois par simple confusion, souvent par volonté délibérée. Il est d’ailleurs regrettable que cet amalgame soit aussi entretenu par certains scientifiques qui, ne sachant pas (ou ne voulant pas) faire la part de la science et du militantisme politique, au mépris des fondements même de la démarche scientifique, contribuent délibérément à brouiller les cartes. Lire la suite